Circulation massive du logiciel malveillant Cryptolocker

Attention au logiciel malveillant Cryptolocker.

Cette semaine, il y a le retour du virus qui crypte vos données.

Depuis quelques temps, un logiciel malveillant nommé Cryptolocker circule sur Internet. Les antivirus sont en retard sur le blocage de l’attaque.

Le programme se diffuse principalement via des mails avec une pièce jointe infectée, déguisés en factures UPS, Fedex, EDF, assurances ou de banques américaines. Une fois activé, il chiffre les données personnelles de l’utilisateur via une clé secrète, stockée sur des serveurs pirates, et demande une rançon en échange du décryptage de vos fichiers.

Vos données deviennent alors inaccessibles.

A ce jour, aucune solution ne permet d’éradiquer l’infection. En conséquence, nous vous proposons quelques conseils et mesures à prendre en compte afin de minimiser les risques :

Actions préventives

  • Ne jamais ouvrir des mails ou liens Web suspects ou non sollicités
  • Ne pas exécuter les pièces jointes des e-mails, même si les emails proviennent de personnes connues
  • Être vigilant lorsqu’un mail demande des actions urgentes
  • Vérifier que vos données soient sauvegardées (indispensable en cas de contamination) et encore plus important pour les ordinateurs portables
  • Ne pas laisser brancher des disques durs ou clé USB sur le PC
  • Maintenir l’ordinateur à jour (Mise à jour Adobe flash Player, mise à jour Java, mises à jour Microsoft)

Quels réflexes à adopter en cas de présence du programme malveillant ?

Le programme se propage très rapidement sur le réseau via les lecteurs réseaux et partages de dossier. Afin de limiter la propagation du virus :

  • Débrancher immédiatement votre PC du réseau (retrait du câble réseau). En cas de doute, éteindre le PC.
  • Contacter le centre de service Deuzzi au 04 26 70 02 44

Quelques conseils pour savoir si un email est conforme :

  • L’expéditeur doit avoir un domaine connu par la structure. Exemple : [email protected] n’existe pas, quel lien entre gouv.fr et un mail parlant d’assurance : Aucun.
  • Si le mail contient un lien, en passant la souris dessus sans cliquer, il affiche le site web. Exemple : Cliquer ici pour consulter le bon de commande : Dans ce cas, vous remarquez que le site n’est pas connu (www.sitepirate.fr). On ne clique pas.
  • Quelques fautes d’orthographe ou d’accent manquant indique que le mail n’est pas sérieux. Exemple : « precision », « derniere », « recu »… Dans le doute, il est préférable de ne pas ouvrir une PJ ou un lien suspect. Il ne faut pas hésiter à nous solliciter pour avoir notre avis.

Les conséquences pouvant aller jusqu’à une restauration complète de votre système, nous vous demandons d’être très vigilant et en cas de rançonnage, de n’effectuer aucun paiement.



Retrouvez tout le dynamisme de Deuzzi sur notre blog

04 72 67 03 55

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer