Comment mettre ma DSI au service de ma stratégie d’entreprise ?

Dirigeants, vous savez que votre Système d’Information est un élément clé pour la mise en œuvre de votre stratégie d’entreprise. Pourquoi et comment aligner votre DSI – Direction des Systèmes d’Information – avec votre stratégie d’entreprise ? Cet article nous éclaire.

Nos DSI et consultants sont à votre disposition pour en parler.

1. Pourquoi la DSI est plus performante quand elle est alignée sur la stratégie de l’entreprise ?

Aujourd’hui, toutes les entreprises, les PME les premières, ont des projets de digitalisation. Ces projets de digitalisation sont lancés d’une part, parce que la technologie offre de nouvelles possibilités, d’autre part parce que les clients des entreprises changent et ont de nouveaux besoins, de nouvelles exigences.

Mettre la DSI au service de la stratégie d’entreprise a de nombreux avantages :

  • Anticiper les choix technologiques pour faciliter la mise en œuvre de la stratégie
    générale ;
  • Accompagner les équipes métiers pour relever les challenges qu’elles rencontrent ;
  • Allouer les budgets sur ce qui a le plus de valeur.

Les entreprises sont aujourd’hui amenées à mettre à disposition de leurs clients, des données et des informations qui auparavant étaient utilisées à l’intérieur de l’entreprise. Permettre aux clients de commander des produits en ligne ou décider de vendre en direct aux clients sans passer par un réseau de distribution, sont des décisions courantes aujourd’hui dans la stratégie d’une entreprise et elles ont un impact fort sur le SI.

Quand on prend les commandes durant les heures d’ouverture de l’entreprise, le SI doit être disponible aux heures ouvrables. Quand on vend en ligne, le SI doit être disponible à toute heure du jour et de la nuit, de manière sécurisée, 365 jours par an, depuis un ordinateur ou un mobile. Le site marchand doit être connecté à la gestion des stocks, à l’ERP de l’entreprise. La DSI doit travailler en coordination avec le service marketing qui a la vision « client ». L’exigence n’est pas du tout la même.

Quand une décision de cette nature est prise, il est important que la direction générale travaille avec la DSI afin qu’elle puisse anticiper les changements d’infrastructure et de logiciels.

Autre exemple, quand un cabinet d’expertise comptable décide de permettre à ses clients d’accéder à leurs données de gestion en permanence, il y a ici aussi un impact fort sur le SI.

2. Pourquoi il est rare que le SI soit aligné avec la stratégie
d’entreprise dans une PME ?

Dans les PME, on s’aperçoit que la DSI ou le service informatique peut parfois être isolé et « coupé » de la direction générale ou des directions métiers. Cette situation peut avoir plusieurs origines.

1. L’absence de vision stratégique communiquée

Les PME ont généralement une vision stratégique mais cette vision n’est pas toujours partagée avec l’ensemble de l’entreprise. On prévoit de se développer à l’international, d’accélérer les croissances externes ? Ces décisions restent au niveau de la direction générale.

2. Une DSI avant tout opérationnelle et technique

Dans la plupart des PME, la DSI appelée parfois « service informatique », est un département qui s’occupe avant tout de l’opérationnel et de la technique. Dans ces conditions, une coordination des projets informatiques avec la stratégie de l’entreprise est difficile et n’entre souvent pas dans les missions de la DSI, par faute de moyens mais surtout par manque d’une organisation adaptée. Cette situation est souvent observée dans les entreprises qui n’ont pas toutes les compétences et qui ont une plus faible culture IT.

La DSI se cantonne à répondre aux demandes opérationnelles des utilisateurs et des directions ‘métier’. Il n’est pas rare de trouver des DSI submergées par les demandes internes et qui ont du mal à répondre en temps et en heure. Comment prioriser les demandes, comment rendre le tout cohérent quand on ne connaît pas les projets et la feuille de route de ses collègues ?
Il est évident que la présence du DSI aux comités de direction est une première réponse. Cette participation de la DSI aux décisions des directions métiers lui permet d’échanger et d’expliquer quels sont les impacts des décisions en termes de SI.

3. Un budget restreint au maintien en conditions opérationnelles

On en vient à une question de budget, mais le sujet est important. La majorité des PME allouent un budget informatique pour faire en sorte que « ça fonctionne ». Le budget alloué est un budget de fonctionnement : maintenir le Système d’Information en état de marche, assurer la disponibilité des réseaux, garantir la sécurité, par exemple.
Les budgets alloués à la DSI doivent aussi inclure un travail d’organisation en lien avec la stratégie générale et les plans d’actions des directions métiers.

3. Comment faire du SI un levier de performance au service de la stratégie de l’entreprise ?

Nous sommes convaincus chez Deuzzi, que l’alignement du SI avec la stratégie de l’entreprise est avant tout une question d’organisation. Voici quelques clés.

1. Positionner la DSI au bon niveau d’information et d’implication.

La présence du DSI au comité de direction est une clé. Cependant, il arrive dans de nombreuses PME, que le service informatique soit supervisé par une manager qui a d’autres responsabilités dans l’entreprise, par exemple Direction Générale, DAF, responsable comptable… Dans tous les cas, il convient de définir un lieu, que ce soit le comité de direction ou un comité « spécial SI » qui permet aux équipes informatiques d’échanger avec les directions métiers sur les projets fonctionnels stratégiques qui auront un impact sur la technologie.

Avec le codir, la dsi définit une feuille de route si et un porte feuille de projets. Pour mettre en place ce type d’organisation, il faut que les équipes SI soient matures et bien pilotées. Sur ce sujet, vous pouvez vous aider de notre modèle de portefeuille de projet à télécharger ici.

2. Travailler avec la DSI pour décliner la stratégie en sous objectifs clairs

Communiquer auprès de tous les collaborateurs sur la stratégie et la « découper » en objectifs clairs rattachés à des projets, est une autre clé. Ainsi, chaque équipe dans l’entreprise peut traduire la stratégie générale et mettre en place des actions concrètes qui ont un impact sur le SI.
Par exemple, l’entreprise décide de se développer à l’international. Quelles informations, quels logiciels doivent rester propres à chaque pays et quels logiciels et quelles données a-t-on besoin de mutualiser entre les pays ? On vient d’acheter une entreprise en Espagne, elle a son propre CRM. Que fait-on ? Si on poursuit les rachats à l’international, n’y a-t-il pas une opportunité de changer de logiciel et de choisir un outil qui pourra s’implanter dans chaque prochain pays ? Si le développement international est incertain, ne doit-on pas mieux travailler sur l’interconnexion des différents CRM en attendant de voir ?

3. Créer une relation de qualité entre la DSI et les équipes métiers

La collaboration entre la DSI et les directions métiers est stratégique. Cette collaboration permet à la DSI de prioriser les demandes, d’allouer les budgets aux bons endroits, d’anticiper les changements d’envergure pour aller au bout des projets.

4. Permettre à la DSI d’être proactive sur les choix technologiques

Si la DSI comprend les orientations, elle sera capable de faire des propositions sur des choix structurants. Aujourd’hui, on est souvent sur des architectures hybrides. Une partie des serveurs est en interne, une partie dans le « cloud ».
Voici un exemple simple. L’entreprise doit renouveler les PC de l’équipe commerciale. La DSI sait que la direction commerciale et marketing a une stratégie de proximité et d’amélioration de l’expérience clients.
Si la DSI n’a pas anticipé, elle peut répondre « je n’ai pas le temps, je ne peux pas vous aider ». Dans ce cas, la direction commerciale va se « débrouiller » seule dans son coin et faire des choix.

C’est ce qu’on appelle le shadow IT. Les solutions choisies par la direction « métiers » peuvent mettre en péril la sécurité par exemple et parfois poser problème sur l’ensemble du Système d’Information.

Aujourd’hui, la stratégie d’entreprise est souvent indissociable de la technologie.
L’organisation de l’entreprise doit s’adapter et permettre à son service informatique d’être au coeur des décisions qui le nécessite. Il n’est pas question que la DSI décide comment les équipes vont travailler ou comment on va adapter l’organisation en fonction des logiciels mis en place. La DSI doit être là pour travailler avec les équipes et traduire en outils technologiques les besoins et les projets. Si votre entreprise n’a pas une direction des Systèmes d’Information suffisamment développée pour relever ces défis, faire appel à une aide extérieure peut être la bonne solution. À ce sujet, vous pouvez lire notre article “le DSI à temps partagé est-il une solution pour votre entreprise ?

 



Retrouvez tout le dynamisme de Deuzzi sur notre blog

04 72 67 03 55

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer