Pourquoi mes projets informatiques n’avancent pas ?

Toutes les entreprises, toutes les collectivités et toutes les associations ont des projets informatiques dont les promesses ne sont pas tenues. En tant que dirigeant, vous êtes confrontés à ces problématiques ? Vous trouverez ci-dessous plusieurs exemples de projet non aboutis, quel que soit le secteur d’activité, qui illustrent bien le constat du marché. Mais vous vous apercevrez aussi que ce n’est pas une fatalité. Fréquemment il s’agit de problèmes d’organisation plus que de problèmes technologiques. Un savant dosage doit être opéré… 

 

Tous les secteurs d’activité sont concernés

  • Depuis 2 ans une entreprise textile de luxe travaille pour adapter l’ERP choisi à ses besoins spécifiques.  Sans résultats puisque le logiciel n’est toujours pas utilisé : Le choix de l’ERP s’est porté sur une solution à priori économique, et sur un intégrateur peu expérimenté. Comme par ailleurs l’entreprise en question est une PME qui n’est absolument pas taillée pour prendre à son compte la gestion d’un tel projet, et donc pallier les défaillances de l’intégrateur, elle ne voit pas le bout du tunnel… la démission récente du chef de projet côté intégrateur sera-t-elle le coup de grâce ? 
  • Dans une collectivité de taille moyenne, l’espace bureautique et la gestion des droits associés sont devenus tellement incontrôlables qu’il y a plusieurs centaines de milliers de fichiers (avec de nombreux fichiers dupliqués), répartis dans plusieurs dizaines de milliers de dossier ! Cela pose des problèmes de gestion des sauvegardes (toujours plus volumineuses, … et incomplètes), des problèmes de confidentialité, et bien évidemment des problèmes de productivité. Quelques tentatives pour démarrer une réflexion et améliorer la situation ont bien eu lieu, mais elles n’ont pas dépassé le stade du démarrage : « on manque de méthode, on ne sait pas par quel bout commencer et des conflits entre chefs de services apparaissent rapidement. »
  • Dans une entreprise du bâtiment une application de suivi des sous-traitants est développée, elle ne sera pas finalisée : les premiers tests montrent qu’elle ne correspond pas du tout aux besoins des chefs de projets sensés la renseigner et la consulter. Les spécifications fonctionnelles, c’est-à-dire les besoins utilisateurs, ont été mal exprimées, mal formalisées, et mal comprises.

La liste des projets dits informatiques qui n’avancent pas en raison de problèmes d’organisation est sans fin, mais pourquoi ?

 

Les projets informatiques n’existent pas

Comme son nom l’indique on pourrait penser, pour faire simple, qu’un projet informatique est un projet dont l’objectif est de faire évoluer un ou plusieurs éléments de l’informatique, matériels et/ou logiciels.

Ce qui n’est pas faux, mais souvent très incomplet. 

Demandons-nous pourquoi un dirigeant décide de faire évoluer son parc de matériels ou de logiciels informatiques. Pour faire plaisir à son personnel et/ou à ses fournisseurs informatiques ? Evidemment non ! Un dirigeant décide de faire évoluer l’informatique de sa structure pour que des professionnels, dans différents métiers, disposent de moyens de décision et d’action en adéquation avec les performances qu’on attend d’eux pour assurer la pérennité et le développement de l’entreprise, de l’association ou de la collectivité. 

Le projet dit informatique a toujours un objectif qui concerne les processus de travail, donc l’organisation. Il s’agit, dans tous les cas de faire mieux, ou au moins aussi bien, avec de nouveaux outils informatiques. Oui ce sont bien des outils qui ne sont pas une fin en soi.

Dans ces conditions est-il raisonnable de parler de projets informatiques ?

Tout au plus peut-on parler de projets à plus ou moins forte connotation technologique. Oui le remplacement d’une architecture de serveurs hors garantie par une solution cloud mobilisera de nombreuses compétences techniques. Il n’en reste pas moins que l’objectif minimum est de s’assurer que les moyens informatiques mis à disposition des utilisateurs ne vont pas se dégrader, et par là dégrader le travail et la performance.

 

La technologie doit fonctionner mais est-ce le seul enjeu ?

Penser que les outils informatiques sont des solutions à part entière conduit généralement à toutes sortes de dysfonctionnements, petits, énormes, visibles, cachés, mais qui toujours ont des coûts économiques et sociaux.

Les outils informatiques sont nécessaires mais ne sont pas suffisants pour que les entreprises fonctionnent.

Dans de nombreuses situations, aborder un projet en privilégiant l’angle informatique, revient à nier plus ou moins consciemment les dimensions humaines, métiers, business, … que nous regroupons ici sous le terme d’organisation.

Il ne faut pas s’étonner que les projets dits informatiques n’avancent pas à cause de problèmes d’organisation : on ne prend ni la mesure ni la nature du problème.

Tout est question d’équilibre et de dosage dans la conduite des projets : si on ne prend pas en compte l’organisation, on ne va pas au bout et si on néglige la technologie, ça ne marche pas non plus !

 

La transformation digitale en marche amplifie l’enjeu organisationnel des projets

Les outils informatiques ne sont pas des solutions, ce sont des opportunités ou des contraintes. Notre capacité à faire pencher la balance du côté des opportunités dépend beaucoup :

  • de la prise en compte de la réalité organisationnelle de tout projet dit informatique,
  • de l’adaptation et de la fiabilité des technologies digitales

Ceci peut s’apprécier dans les 3 domaines de la transformation digitale :

  • Comment je modifie mes processus de vente et d’interaction avec mes clients ?
  • Comment je transforme mon appareil de production ?
  • Comment, de manière disruptive, je modifie mon « business model » en me positionnant différemment sur la chaîne de valeur.

On voit bien là que la transformation dite digitale, est loin d’être exclusivement technologique. Elle consacrera les projets et les entreprises qui sauront doser organisation et technologie.

 



Retrouvez tout le dynamisme de Deuzzi sur notre blog

04 72 67 03 55

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d'informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer